الثانوية الاعدادية مولاي ادريس الاول بوسكورة

من علمني حرفا صرت له عبدا
 
الرئيسيةالبوابةالتسجيلدخول

شاطر | 
 

 "Des écoles décentes, des terrains de sport, des salles de musique... ", paroles de jeunes

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
badreddine
عضو(ة) شرف(ة)
عضو(ة) شرف(ة)


عدد المساهمات : 87
تاريخ التسجيل : 24/04/2010
العمر : 20
الموقع : home

مُساهمةموضوع: "Des écoles décentes, des terrains de sport, des salles de musique... ", paroles de jeunes   الثلاثاء 2 نوفمبر 2010 - 14:12



Le ministère de la jeunesse lance 16 forums à travers tout le pays pour écouter 4 000 jeunes de 7 ans et plus. Objectif : élaborer une Stratégie nationale intégrée pour la jeunesse à l'horizon 2020.
32 départements et ONG impliqués dans l'opération.
Les besoins les plus prégnants des jeunes concernent la vie sociale et l'école.
Avant tout, ils veulent être écoutés.

La délégation régionale de la jeunesse et des sports du Grand Casablanca fourmillait de monde, ce samedi 20 février. Ce jour-là s’y tient l’un des forums organisés par le ministère de la jeunesse, parallèlement aux trois autres qui se tiennent, concomitamment, à El Jadida, Khouribga et Marrakech. Il font partie d’un programme qui prévoit seize rencontres dans autant de régions au Maroc durant les mois de février et mars. Objectif : rassembler 4 000 jeunes de différentes couches sociales pour écouter leurs doléances, s’informer sur leurs besoins, identifier leurs attentes. Un préalable à l’organisation des Assises nationales de la jeunesse avant le mois de juin de cette année, lesquelles assises serviraient de dernière étape en vue -objectif final- d’élaborer une Stratégie nationale intégrée pour la jeunesse (SNIJ) pour dix ans.
Il faut dire que la jeunesse marocaine constitue un grand défi pour les pouvoirs publics, et dans tous les domaines : formation, éducation, loisirs, santé, emploi ...En effet, 30% de la population a moins de 15 ans, 36% moins de 18 ans et 51% moins de 25 ans. Ils sont 10,4 millions, soit 31% de la population, à être âgés de 10 à 24 ans (voir encadré).
La question que se posent les nouveaux responsables du ministère est de savoir comment capitaliser ces potentialités pour en faire un atout plutôt qu’un handicap, et une stratégie nationale intégrée de jeunesse leur semble plus que jamais indispensable. Dans un document définissant la SNIJ, le ministère de tutelle veut faire de cette dernière le «cadre stratégique d’intervention où seront précisés les rôles, obligations, devoirs et droits de tous les intervenants, y compris les jeunes eux-mêmes . De ce cadre d’intervention découleront par la suite des plans d’actions annuels dont les résultats seront bien définis dans le temps».
Un programme ambitieux qui a nécessité six mois d’investigations de la part de la nouvelle direction de la jeunesse, de l’enfance et des affaires féminines, dont le directeur est Younès El Jaouhari. Cette première étape a permis d’éplucher une masse de documents pour rassembler le maximum d’informations relatives à la jeunesse marocaine, avec l’intention d’organiser un benchmark international pour mieux comparer l’expérience marocaine dans ce domaine à celle d’autres pays (notamment avec les expériences de l’Espagne, de la Finlande, de la France et de la Tunisie). 32 partenaires, entre les différents départements ministériels, les associations œuvrant dans le domaine de la jeunesse et des acteurs du secteur privé sont associés à ce programme, dont la préparation a été supervisée par un cabinet d’études. Trois autres partenaires, non moins importants, appartenant au système des Nations Unies apportent aussi main forte au niveau technique et matériel à ce programme, il s’agit de l’UNICEF (enfance), du PNUD (développement) et du FNUAP (population). Hors frais de fonctionnement, la préparation de ce programme a nécessité une enveloppe de 5 MDH financés par les trois organismes des Nations Unies.
Dans ce premier forum casablancais qui a réuni autour de huit ateliers quelque 400 participants entre jeunes scolarisés et non scolarisés, encadreurs du ministère de l’éducation nationale et animateurs du ministère de la jeunesse, on a débattu de plusieurs thèmes. Violence, harcèlement sexuel, éducation et formation, sida, mariage, santé, environnement, citoyenneté, religion…, environ 17 thèmes en tout, préparés à l’avance par les organisateurs.
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
MoUaD SaàDi
عضو خطير
عضو خطير


عدد المساهمات : 1653
تاريخ التسجيل : 22/04/2010
العمر : 21
الموقع : في المنزل !!

مُساهمةموضوع: رد: "Des écoles décentes, des terrains de sport, des salles de musique... ", paroles de jeunes   الخميس 4 نوفمبر 2010 - 16:11

Merci Mr BaderDine

_________________
moroco
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://www.idriss1.tk
badreddine
عضو(ة) شرف(ة)
عضو(ة) شرف(ة)


عدد المساهمات : 87
تاريخ التسجيل : 24/04/2010
العمر : 20
الموقع : home

مُساهمةموضوع: رد: "Des écoles décentes, des terrains de sport, des salles de musique... ", paroles de jeunes   الإثنين 15 نوفمبر 2010 - 8:22

c rien amigos
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
souhail sabbar
عضو(ة) شرف(ة)
عضو(ة) شرف(ة)


عدد المساهمات : 305
تاريخ التسجيل : 07/01/2011
العمر : 20
الموقع : souhail300@hotmail.fr

مُساهمةموضوع: رد: "Des écoles décentes, des terrains de sport, des salles de musique... ", paroles de jeunes   الأربعاء 23 فبراير 2011 - 16:11

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
souhail sabbar
عضو(ة) شرف(ة)
عضو(ة) شرف(ة)


عدد المساهمات : 305
تاريخ التسجيل : 07/01/2011
العمر : 20
الموقع : souhail300@hotmail.fr

مُساهمةموضوع: رد: "Des écoles décentes, des terrains de sport, des salles de musique... ", paroles de jeunes   الأربعاء 23 فبراير 2011 - 16:13

thank you Mi friends
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
hayani
عضو(ة)


عدد المساهمات : 7
تاريخ التسجيل : 28/09/2010

مُساهمةموضوع: رد: "Des écoles décentes, des terrains de sport, des salles de musique... ", paroles de jeunes   الجمعة 25 فبراير 2011 - 14:23

Le ministère de la jeunesse lance 16 forums à travers tout le pays pour écouter 4 000 jeunes de 7 ans et plus. Objectif : élaborer une Stratégie nationale intégrée pour la jeunesse à l'horizon 2020.
32 départements et ONG impliqués dans l'opération.
Les besoins les plus prégnants des jeunes concernent la vie sociale et l'école.
Avant tout, ils veulent être écoutés.

La délégation régionale de la jeunesse et des sports du Grand Casablanca fourmillait de monde, ce samedi 20 février. Ce jour-là s’y tient l’un des forums organisés par le ministère de la jeunesse, parallèlement aux trois autres qui se tiennent, concomitamment, à El Jadida, Khouribga et Marrakech. Il font partie d’un programme qui prévoit seize rencontres dans autant de régions au Maroc durant les mois de février et mars. Objectif : rassembler 4 000 jeunes de différentes couches sociales pour écouter leurs doléances, s’informer sur leurs besoins, identifier leurs attentes. Un préalable à l’organisation des Assises nationales de la jeunesse avant le mois de juin de cette année, lesquelles assises serviraient de dernière étape en vue -objectif final- d’élaborer une Stratégie nationale intégrée pour la jeunesse (SNIJ) pour dix ans.
Il faut dire que la jeunesse marocaine constitue un grand défi pour les pouvoirs publics, et dans tous les domaines : formation, éducation, loisirs, santé, emploi ...En effet, 30% de la population a moins de 15 ans, 36% moins de 18 ans et 51% moins de 25 ans. Ils sont 10,4 millions, soit 31% de la population, à être âgés de 10 à 24 ans (voir encadré).
La question que se posent les nouveaux responsables du ministère est de savoir comment capitaliser ces potentialités pour en faire un atout plutôt qu’un handicap, et une stratégie nationale intégrée de jeunesse leur semble plus que jamais indispensable. Dans un document définissant la SNIJ, le ministère de tutelle veut faire de cette dernière le «cadre stratégique d’intervention où seront précisés les rôles, obligations, devoirs et droits de tous les intervenants, y compris les jeunes eux-mêmes . De ce cadre d’intervention découleront par la suite des plans d’actions annuels dont les résultats seront bien définis dans le temps».
Un programme ambitieux qui a nécessité six mois d’investigations de la part de la nouvelle direction de la jeunesse, de l’enfance et des affaires féminines, dont le directeur est Younès El Jaouhari. Cette première étape a permis d’éplucher une masse de documents pour rassembler le maximum d’informations relatives à la jeunesse marocaine, avec l’intention d’organiser un benchmark international pour mieux comparer l’expérience marocaine dans ce domaine à celle d’autres pays (notamment avec les expériences de l’Espagne, de la Finlande, de la France et de la Tunisie). 32 partenaires, entre les différents départements ministériels, les associations œuvrant dans le domaine de la jeunesse et des acteurs du secteur privé sont associés à ce programme, dont la préparation a été supervisée par un cabinet d’études. Trois autres partenaires, non moins importants, appartenant au système des Nations Unies apportent aussi main forte au niveau technique et matériel à ce programme, il s’agit de l’UNICEF (enfance), du PNUD (développement) et du FNUAP (population). Hors frais de fonctionnement, la préparation de ce programme a nécessité une enveloppe de 5 MDH financés par les trois organismes des Nations Unies.
Dans ce premier forum casablancais qui a réuni autour de huit ateliers quelque 400 participants entre jeunes scolarisés et non scolarisés, encadreurs du ministère de l’éducation nationale et animateurs du ministère de la jeunesse, on a débattu de plusieurs thèmes. Violence, harcèlement sexuel, éducation et formation, sida, mariage, santé, environnement, citoyenneté, religion…, environ 17 thèmes en tout, préparés à l’avance par les organisateurs
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
hayani
عضو(ة)


عدد المساهمات : 7
تاريخ التسجيل : 28/09/2010

مُساهمةموضوع: رد: "Des écoles décentes, des terrains de sport, des salles de musique... ", paroles de jeunes   الجمعة 25 فبراير 2011 - 14:25

Le ministère de la jeunesse lance 16 forums à travers tout le pays pour écouter 4 000 jeunes de 7 ans et plus. Objectif : élaborer une Stratégie nationale intégrée pour la jeunesse à l'horizon 2020.
32 départements et ONG impliqués dans l'opération.
Les besoins les plus prégnants des jeunes concernent la vie sociale et l'école.
Avant tout, ils veulent être écoutés.

La délégation régionale de la jeunesse et des sports du Grand Casablanca fourmillait de monde, ce samedi 20 février. Ce jour-là s’y tient l’un des forums organisés par le ministère de la jeunesse, parallèlement aux trois autres qui se tiennent, concomitamment, à El Jadida, Khouribga et Marrakech. Il font partie d’un programme qui prévoit seize rencontres dans autant de régions au Maroc durant les mois de février et mars. Objectif : rassembler 4 000 jeunes de différentes couches sociales pour écouter leurs doléances, s’informer sur leurs besoins, identifier leurs attentes. Un préalable à l’organisation des Assises nationales de la jeunesse avant le mois de juin de cette année, lesquelles assises serviraient de dernière étape en vue -objectif final- d’élaborer une Stratégie nationale intégrée pour la jeunesse (SNIJ) pour dix ans.
Il faut dire que la jeunesse marocaine constitue un grand défi pour les pouvoirs publics, et dans tous les domaines : formation, éducation, loisirs, santé, emploi ...En effet, 30% de la population a moins de 15 ans, 36% moins de 18 ans et 51% moins de 25 ans. Ils sont 10,4 millions, soit 31% de la population, à être âgés de 10 à 24 ans (voir encadré).
La question que se posent les nouveaux responsables du ministère est de savoir comment capitaliser ces potentialités pour en faire un atout plutôt qu’un handicap, et une stratégie nationale intégrée de jeunesse leur semble plus que jamais indispensable. Dans un document définissant la SNIJ, le ministère de tutelle veut faire de cette dernière le «cadre stratégique d’intervention où seront précisés les rôles, obligations, devoirs et droits de tous les intervenants, y compris les jeunes eux-mêmes . De ce cadre d’intervention découleront par la suite des plans d’actions annuels dont les résultats seront bien définis dans le temps».
Un programme ambitieux qui a nécessité six mois d’investigations de la part de la nouvelle direction de la jeunesse, de l’enfance et des affaires féminines, dont le directeur est Younès El Jaouhari. Cette première étape a permis d’éplucher une masse de documents pour rassembler le maximum d’informations relatives à la jeunesse marocaine, avec l’intention d’organiser un benchmark international pour mieux comparer l’expérience marocaine dans ce domaine à celle d’autres pays (notamment avec les expériences de l’Espagne, de la Finlande, de la France et de la Tunisie). 32 partenaires, entre les différents départements ministériels, les associations œuvrant dans le domaine de la jeunesse et des acteurs du secteur privé sont associés à ce programme, dont la préparation a été supervisée par un cabinet d’études. Trois autres partenaires, non moins importants, appartenant au système des Nations Unies apportent aussi main forte au niveau technique et matériel à ce programme, il s’agit de l’UNICEF (enfance), du PNUD (développement) et du FNUAP (population). Hors frais de fonctionnement, la préparation de ce programme a nécessité une enveloppe de 5 MDH financés par les trois organismes des Nations Unies.
Dans ce premier forum casablancais qui a réuni autour de huit ateliers quelque 400 participants entre jeunes scolarisés et non scolarisés, encadreurs du ministère de l’éducation nationale et animateurs du ministère de la jeunesse, on a débattu de plusieurs thèmes. Violence, harcèlement sexuel, éducation et formation, sida, mariage, santé, environnement, citoyenneté, religion…, environ 17 thèmes en tout, préparés à l’avance par les organisateurs
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
MoUaD SaàDi
عضو خطير
عضو خطير


عدد المساهمات : 1653
تاريخ التسجيل : 22/04/2010
العمر : 21
الموقع : في المنزل !!

مُساهمةموضوع: رد: "Des écoles décentes, des terrains de sport, des salles de musique... ", paroles de jeunes   الجمعة 25 فبراير 2011 - 15:29

الى الاخ حمزة الحياني
التنظيم ...

_________________
moroco
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://www.idriss1.tk
 
"Des écoles décentes, des terrains de sport, des salles de musique... ", paroles de jeunes
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1
 مواضيع مماثلة
-
» عاجل عاجل .. صحيفة ال Sport الكاتالونية تؤكد : الماجيك مجيد بوقرة برشلوني في الصيف القادم !!!!!
» les jeunes ne pensent qu'a l'argent
» طلب معلومات
» gymnastique
» physiologie de sport

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
الثانوية الاعدادية مولاي ادريس الاول بوسكورة :: الانشطة المدرسية :: رياضية-
انتقل الى: